Quels sont les risques?

Le risque de prêter à un étudiant sur notre plateforme est similaire au risque que vous prendriez en prêtant à un membre de votre entourage.

Cependant le concept de StudyLink repose sur un modèle de crédit reconnu et sur l’expertise juridique et financière de nos équipes et de nos processus. Même si le risque zéro n’existe pas et qu’une perte en capital n’est pas exclu, nous tendons vers un taux de remboursement maximal

Le modèle de la microfinance

Venir emprunter sur StudyLink est une démarche extrêmement engageante moralement pour l'étudiant. Il accepte de révéler publiquement qu’il emprunte de l’argent et pourra connaitre l’identité de ses prêteurs. De nombreuses études ont montré que l'existence d'un lien moral fort entre emprunteur et prêteur créé une pression sociale réduisant considérablement le risque de défaut en comparaison des emprunts réalisés via le système bancaire classique. Ce constat issu de l'expérience du micro-crédit a été théorisé par le prix Nobel Muhammad Yunus suite à son expérience au sein de la Grameen Bank (source). Par ailleurs, la plupart des étudiants empruntent en partie à leurs proches via la plateforme ; ne pas rembourser signifie aussi ne pas rembourser ses proches (les prêteurs peuvent voir lors de leur sélection la part déjà levée par l'étudiant auprès de ses proches).

Les garanties

Les étudiants peuvent apporter des garanties mais ce n’est pas obligatoire sur StudyLink. Imposer une garantie nous inciterait à sélectionner les demandes d'emprunt de façon aussi drastique qu'une banque, ce qui contraint à chaque rentrée un nombre important d'étudiants de grande qualité à renoncer à leur choix d'études. Or chez Studylink nous nous concentrons sur le profil personnel et académique de l’étudiant, et son insertion dans le monde professionnel.

La sélection des projets

Obtenir un financement sur StudyLink.fr représente une future dette pour l’étudiant. Ce mode de financement n’est pas adapté à tous les types de projets et doit être effectué dans des proportions mesurées et toujours en adéquation avec le profil et le parcours de l’étudiant. Chaque projet est analysé par nos équipes (budget, endettement, taux d’insertion, salaire à la sortie,…). Nos compétences financières et nos connaissances approfondies du secteur de l’éducation nous permettent de nous assurer que le financement obtenu sur StudyLink est supportable par l’étudiant.

L’encadrement juridique

StudyLink encadre contractuellement et juridiquement un prêt entre plusieurs prêteurs et un emprunteur. Dans le cas où un étudiant vient à faire défaut, StudyLink encadre le recouvrement et étudie avec l'emprunteur les raisons du non-remboursement et propose une alternative en fonction de sa situation (report d'une ou plusieurs mensualités, rééchelonnement, etc.). Dans les cas les plus extrêmes StudyLink dispose de la possibilité d’effectuer un recours judiciaire envers l’étudiant pour le compte de la communauté de prêteurs

Les statistiques du prêt étudiant

Le prêt étudiant fait partie du type de prêt les moins risqués. Statistiquement, les étudiants souscrivant un emprunt font majoritairement des études supérieures. Bien diplômés ils sont privilégiés pour accéder à l’emploi. A titre d'exemple 99% des diplômés de Grenoble Ecole de Management trouvent un emploi en moins de 6 mois (source) . Les salaires à l’embauche en sortie d'études supérieures sont largement au-dessus de la moyenne nationale. Par exemple un diplômé d'école de commerce gagne 2000€ net à l’embauche, 2100€ pour un ingénieur (source). Majoritairement, les étudiants ne souscrivent pas d’autres crédits en parallèle (prêt à la consommation, crédit immobilier,…), le risque de surendettement est donc faible

En définitive prêter sur StudyLink est donc plus risqué que de laisser dormir son argent sur un compte épargne quelconque peu rémunérateur, mais aussi beaucoup plus utile à la société ! Ce risque est malgré tout extrêmement limité, d'autant plus que les montants maximums que nous permettons de prêter par étudiant sur la plateforme sont assez faibles. Nous encourageons ainsi les prêteurs à "diversifier leurs placements" en prêtant des montants modérés à un grand nombre d'étudiants, plutôt qu'un montant important à un seul étudiant. Par exemple si vous prêtez sur 60 mois le même montant à 8 étudiants il faudra appliquer un taux moyen à 5% pour couvrir une perte, si vous prêtez à 40 étudiants il vous faudra seulement appliquer 1% pour couvrir une perte.